La poule Orpington

Sur la Ferme, nous accueillons des poules Orpington. Pour l’instant, elles sont 5, mais la famille va s’agrandir prochainement.

J’ai découvert cette race en 2009 et j’en suis fan ! Alors, je vois déjà arriver avec vos réactions : « ce ne sont pas des races locales ! » Oui, mais attendez de mieux les connaître…

J’ai opté pour les poules Orpington, car c’est une race d’une grande docilité et d’une adaptabilité impressionnante.

Des poules calmes et sereines, sans souci ! C’est un grand avantage sur la Ferme, car elles vont être régulièrement déplacées pour nettoyer différentes zones du terrain.

C’est tout de même plus agréable d’avoir des poules que l’on peut manipuler sans avoir à leur courir après pendant 30 minutes. Celles-ci viennent vers vous et réclament des câlins ! Elles sont adorables et les enfants apprécient !

Autres avantages, elles sont lourdes et ont de petites ailes donc, ne volent pas une fois adulte. Cela limite les risques de fuite et donc de se faire dévorer par les prédateurs.

Et puis, ce sont d’excellentes pondeuses et couveuses.

Bref, ce sont les poules idéales !

Histoire de l’Orpington

L’Orpington est une race de poule domestique originaire du Kent, dans le sud de l’Angleterre. Elle a été développée par William Cook originaire du village d’Orpington  en 1886 à partir des races minorque, croad-langshan et cochin.  

Elle a été introduite en France en 1900

Caractéristiques de la race

Masse : Coq : 3,5 à 5 kg et plus ; Poule : 2,8 à 3,5 kg et plus

Oeufs: 55 à 60 g à coquille jaunâtre – ponte : 140 œufs en moyenne/an
Aptitude à la ponte: bonne pondeuse, aussi pondeuse d’hiver
Aptitude à la couvaison: bonne

Variétés de plumage : fauve, noir, blanc, bleu andalou, tricolore, noir caillouté blanc, barrée, rouge acajou, perdrix maillé doré, noir à camail argenté et poitrine lisérée, gris perle, fauve liséré noir, doré à liséré noir, doré à liséré bleu, blanc herminé noir

L’Orpington est une race lourde et volumineuse avec un plumage serré et abondant.

Cette race est facile à élever. Elle est recommandée pour les débutants, car elle s’adapte facilement et est de nature docile et affectueuse.

La poule est une excellente couveuse et mère, elle peut facilement couver plusieurs œufs d’oie.

C’est également une très bonne pondeuse. Elle est notamment reconnue pour ses pontes d’hiver.

Sa croissance est longue, il faut compter 18 mois. Pendant sa période de croissance, son alimentation est importante et il faudra veiller à ce qu’elle soit variée et en quantité.

 

Pourquoi des poules sur la Ferme ?

Et bien, en plus de la production d’oeufs appréciables et de leur compagnie agréable, les poules sont d’excellentes auxiliaires du jardinier !

Elles nettoient et aèrent le sol en grattant ; limitent la repousse de l’herbe ; se nourrissent de certains déchets organiques du jardin ; produit du fumier de bonne qualité riche en azote, en potassium, en phosphore et en calcium ; limitent les parasites des arbres fruitiers notamment en se nourrissant des larves qui hibernent dans le sol c’est pour cette raison que les poules doivent être lâchés au verger en fin d’automne, elles limitent les escargots et les limaces…

Bien sûr, elles ne sont pas en liberté dans le potager, car elles causeraient pas mal de dégât sur les cultures, mais elles ont un poulailler et nous les déplaçons dans un parc pour qu’elles nettoient certaines zones bien précises et à certaines périodes de l’année.

Nous veillons également à ce que les insectes et la petite faune locale aient leur place au jardin et les poules seraient une véritable plaie pour la biodiversité si elles étaient en liberté !

Ici, les poules ne sont pas mangées. Elles ont un petit nom et nous veillons à leur bien-être, leur sécurité et leur équilibre. Elles disposent d’un grand enclos avec des abris adaptés, du sable pour leur bain, des cendres pour le déparasitage, de l’ombre, de l’herbe, une nourriture variée et…une bonne dose de câlin.

Une fois âgées, quand elles ne produiront plus d’oeufs et bien, elles passeront une retraite paisible et conserveront leur place au poulailler. Elles auront un rôle de transmission auprès des jeunes poules qui viendront compléter la famille, car oui, les poules sont intelligentes et sont capables d’analyse et de transmission.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.